Chronique | Elle s’appelait Sarah – Tatiana de Rosnay

Elle s'appelait Sarah

Titre ; Elle s’appelait Sarah
Auteur ; Tatiana de Rosnay
Nombre de pages ; 368
Maison d’édition ; Le livre de poche

Résumé :

Paris, juillet 1942 : Sarah, une fillette de dix ans qui porte l’étoile jaune, est arrêtée avec ses parents par la police française, au milieu de la nuit. Paniquée, elle met son petit frère à l’abri en lui promettant de revenir le libérer dès que possible.
Paris, mai 2002 : Julia Jarmond, une journaliste américaine mariée à un français, doit couvrir la commémoration de la Rafle du Vel d’Hiv. Soixante ans après, son chemin va croiser celui de Sarah, et sa vie changer à jamais.
Elle s’appelait Sarah, c’est l’histoire de deux familles que lie un terrible secret, c’est aussi l’évocation d’une des pages les plus sombres de l’Occupation.

Mon avis :

Ce roman, c’est l’occasion d’en apprendre plus sur la seconde guerre mondiale et plus particulièrement sur le sombre épisode de la rafle du Vel d’Hiv. Il ne s’agit pas d’un livre historique comme il en existe un tas, mais plutôt d’un parfait jonglage entre la vie en juillet 1942 et celle en mai 2002.

Le style d’écriture de l’auteur est très prenant. Les mots sont justes et bien choisis, le tout faisant qu’on veuille lire le livre d’une traite. Ce que j’ai beaucoup apprécié dans la mise en page et la narration, c’est qu’on change de point de vue et d’époque à chaque chapitre. On voyage entre 1942 et 2002 aux côtés, à la fois d’une fillette juive, mais aussi d’une journaliste américaine, 60 ans après la Rafle du Vel d’Hiv.

Sarah, un jour de juillet 1942, entend des gendarmes frapper à sa porte. Paniquée, elle cache son petit frère dans un placard avant d’être arrêtée avec ses parents. Déportés dans un vélodrome déjà plus que plein de Juifs, ils vont y rester des jours et des nuits durant, dans des conditions sanitaires déplorables et inhumaines. Autour d’eux, les gens se soulagent à même le sol, se bagarrent ou se suicident pour en avoir fini le plus vite possible. Sarah, elle, ne voit pas ce qui se passe. La seule chose à laquelle elle pense, c’est son petit frère et la promesse de revenir vite, qu’elle lui a faite. Va-t’elle arriver à temps ?

Julia Jarmond est une journaliste américaine mariée à un français. Elle doit écrire un papier pour la 60ème commémoration de la Rafle du Vel d’Hiv. Ne connaissant rien sur le sujet, c’est de ses recherches et de ce qui va en découler que notre histoire va traiter.

Nos personnages vont donc évoluer, chacune à leur époque. Toutes les deux faisant face à leurs problèmes. L’une essayant de s’échapper d’un camp de concentration, l’autre de remettre de l’ordre dans sa vie et percer un étrange secret.
Cela dit, il est surprenant d’apprendre que ce mystère lie à jamais Sarah et la famille de Julia, mais cela rend l’histoire d’autant plus passionnante et palpitante.

Ce livre est un de mes gros gros coup de coeur de 2014. Je ne fais que le conseiller autour de moi. Tatiana de Rosnay est une très grande auteure et il me tarde de découvrir d’autres de ses œuvres. Ce livre est à la fois révoltant, émouvant et addictif !

coup de coeur 2

Avis des partenaires : Cristy

———————————————————————————————————————————————
Et vous ? Connaissez vous ce livre ? Si oui, qu’en avez vous pensé ? Si non, vous tente-il ?

Publicités

21 réflexions sur “Chronique | Elle s’appelait Sarah – Tatiana de Rosnay

  1. J’aime beaucoup ta chronique 😊
    Tu m’avais déjà parlé de ce livre, mais là, j’ai encore plus envie de le lire. En attendant, je vais suivre teq conseils et commencer ce matin La voleuse de livres. 😉 merci

    Aimé par 1 personne

  2. Ta chronique est super, elle reflète beaucoup de choses que j’ai également ressenties en lisant ce roman, qui est vraiment une petite merveille. Je te remercie pour tout les commentaires sur mon blog, ça me fais très plaisir.

    En espérant qu’on puisse se reparler bientôt, pourquoi pas a l’occasion d’un partenariat ?

    Aimé par 1 personne

  3. Magnifique chronique digne du livre tout aussi magnifique ! J’ai été captivée par cette histoire un énorme coup de coeur que je ne peux que recommander. Dans le même genre : « La voleuse de livres » que j’ai aussi beaucoup aimé !

    Aimé par 1 personne

    • Oh, merci énormément *-* J’ai aussi lu La voleuse de livres et il est aussi très émouvant *-* En tout cas, Elle s’appelait Sarah est un de ces coups de coeur mémorable que moi aussi je ne cesse de recommander :)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s