Chronique | La couleur des sentiments – Kathryn Stockett

La couleur des sentiments

Titre : La couleur des sentiments
Auteur : Kathryn Stockett
Nombre de pages : 608
Maison d’édition : Babel

Résumé :

Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s’occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L’insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s’enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s’exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu’on n’a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l’ont congédiée.
Mais Skeeter, la fille des Phelan, n’est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s’acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui l’a élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même laisser un mot.
Une jeune bourgeoise blanche et deux bonnes noires. Personne ne croirait à leur amitié; moins encore la toléreraient. Pourtant, poussées par une sourde envie de changer les choses, malgré la peur, elles vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante.

Mon avis :

Dans cette narration à trois voix, on prend réellement conscience des conditions des bonnes noires dans les années 60. Ce sujet est traité avec légèreté et humour mais notre esprit divague et réfléchit au delà de ce qui est dit. Les noirs étaient sous-traités et les blancs, mis sur un piédestal.

L’écriture, de par ces trois narratrices, est fluide et rythmé. Il n’y a pas de temps morts et les histoires racontées tour à tour par miss Skeeter, Minny et Aibeleen sont toutes intéressantes.
Miss Skeeter, jeune femme qui veut que les choses changent, a pour ambition d’écrire un livre sur les conditions dans lesquelles les bonnes noires des familles aisées, travaillent. Si elle a tant de mal a convaincre Minny et Aibeleen de l’aider, c’est que chaque jour des noirs se font tués parce qu’ils ne respectent pas les règles imposées par les blancs. Alors, participer à l’écriture d’un roman dénonçant ce que l’état du Mississippi se donne beaucoup de mal à démentir, serait suicidaire pour ces deux mères de famille. Mais finalement, Minny et Aibeleen se laissent embarquer dans cette folle et dangereuse aventure et c’est dans le plus grand secret (mais aussi dans la peur constante qu’on les découvre) qu’elles se retrouvent chaque soir pour aider miss Skeeter à écrire.

Entre anecdotes marrantes, histoires moins drôles, et secrets de famille, on va retracer la vie de nos trois narratrices. C’est ainsi que, peu à peu,  le livre de miss Skeeter prend forme et se retrouve finalement dans le bureau d’une des maisons d’édition les plus réputée du Mississippi. Malheureusement, même si l’histoire plait énormément à l’éditrice, tout ne va pas être si simple ; mais ça je vous laisse le découvrir par vous même.

J’ai beaucoup aimé les personnages imaginés et mis en scène par Kathryn Stockett. On y retrouve tous les types de femmes de l’époque et il est facile de les apprécier ou, au contraire, de les détester, comme miss Hilly et les autres femmes de son « club » toujours d’accord avec leur chère et détestable représentante.

Ce livre est un réel témoin de l’Histoire même s’il s’agit d’un roman qui ne se veut pas directement historique. On n’en décroche pas du début à la fin et le changement des personnages à chaque chapitre facilite la compréhension du récit et nous donne le point de vue de toutes. C’est une histoire très touchante et tellement vraie qu’on vit, pour une fois, de l’autre côté.

Une adaptation du même nom, a vu le jour en 2011 et ne cesse de m’émouvoir à chaque fois que je la regarde. Elle ne dénature pas le livre et au contraire, le complète extrêmement bien. Les acteurs y jouent parfaitement bien, et je n’ai pu m’empêcher de verser quelques larmes tant l’histoire prend aux tripes (que ce soit le livre ou le film).

Je recommande à tous et à toutes cette fabuleuse lecture. Et, pour les intéressé(e)s, il y a aussi La couleur pourpre dans le même style.

coup de coeur 2

———————————————————————————————————————————————

Et vous ? Connaissez vous ce livre ? Si oui, qu’en avez vous pensé ? Si non, vous tente-il ?

Publicités

20 réflexions sur “Chronique | La couleur des sentiments – Kathryn Stockett

    • Je l’ai aussi lu, même si il m’a moins plu que La couleur des sentiments, il est super émouvant aussi !! Je pense même qu’un film existe aussi dessus :) Je te conseille à 1000% le film de La couleur des sentiments en tout cas, surtout si tu as aimé le livre :)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s